L’ENTRETIEN DE STEFF ROSY POUR MÉTHANA

INTERVIEW STEFF ROSY POUR MÉTHANA

  1. P23 Vous évoquez la « Visualisation créatrice », est-ce une pratique que vous utilisez personnellement ?

Effectivement, je pratique la visualisation créatrice personnellement. Je fais confiance en cet outil et même si ma demande ne se réalise pas, c’est qu’elle n’est pas faite pour moi et dans ce cas j’obtiens quelque chose de mieux ou en tout cas de différent de ce que j’aurai pu m’imaginer. Je la pratique en demandant ce que je désire sans attente sur le « comment, » et « quand » ! Je lâche prise et j’obtiens des résultats magiques. Essayez, vous verrez !

  1. P73 « La méthode Marie », cette méthode est-elle vérifiée par vos soins, donne t-elle de véritables résultats, ou est ce simplement pour les besoins de l’écriture du livre ?

J’ai inventé cette méthode de tirage de carte quand j’avais 15 ans, j’en ai maintenant 42 et je la pratique toujours. J’utilise cette méthode avec le Tarot de Marseille que j’avais acheté comme je l’ai écrit dans mon livre. 

       3.P76, l’écriture automatique, dans le même esprit que la question précédente, est-ce une expérience que vous avez personnellement vécu ?

Tout à fait, ce que je décris dans mon roman c’est mon expérience personnelle telle que je l’ai vécu.  Je pratique encore aujourd’hui l’écriture automatique mais plus rarement car j’ai développé d’autres dons depuis, notamment celui de « canal » qui me permet de recevoir et d’interpréter les messages en instantané.

  1. P97, La relation entre les amis est assez proche de celle d’Hermione, Ron et Harry dans Harry Potter, dans quelle mesure avez-vous été influencé par l’œuvre de JK Rowling ?

Alors pas du tout ! Je comprends votre question et vous remercie de me permettre d’éclairer un point essentiel de mon roman. Méthana est en réalité le récit de ma vie, ma propre expérience personnelle.

En fait, c’est suite à une mort imminente lors de ma première chimio que j’ai décidé d’écrire ce que j’avais vécu. Au début cela ne devait servir qu’à expliquer à ma famille ce que j’avais caché.

Et le fait de l’écrire, d’accepter enfin de poser « ma vérité » en mots, j’ai reçu l’information qu’il fallait que je le publie.

Publier ce que j’ai vécu, « ma vérité » au service des autres. Pour que d’autres personnes s’y reflète, se retrouve peut-être, se sentent moins seuls. Je pense que nous sommes nombreux à avoir eu des expériences particulières sans oser en parler. Les livres servent à ça aussi, permettre un autre point de vue. Attention je ne prétends pas détenir LA VERITE, mais seulement la mienne. L’expérience avec le COVID nous montre bien que chacun est dans sa vérité, qui est différente de celle d’une autre personne.

  1. P115, Croyez-vous en Dieu, si oui dans quelle religion vous retrouvez-vous (même si on comprend bien que votre culture est chrétienne) ?

J’ai été élevée dans la religion Chrétienne, mais je ne suis pas du tout pratiquante. Je crois en un « Dieu » mais je préfère l’appeler « la Source » car je trouve que le nom « Dieu » donne une connotation trop religieuse pour moi. Je me dis spirituelle, et ce n’est en aucun cas une religion pour moi, c’est une philosophie de vie.

  1. D’où vous vient cette imagination ultra fertile ?

Comme vous l’avez permis de préciser précédemment, de ma propre expérience et de mes souvenirs. Car comme précisé dans mon roman, j’avais seulement 15 ans à l’époque. Ma « famille spirituelle » et mes guides m’ont aidé par canalisation à décrire certaines scènes et à me rafraichir la mémoire, même si elle est excellente  

  1. P117, Votre livre est riche de message humaniste, avez-vous des mentors en ce domaine ?

Je pense qu’ayant comme père l’archange Métatron on peut dire oui !

  1. P118, Métatron et Sandalphon sont ils les frères de Jésus ?

Métatron et Sandalphon sont des frères jumeaux mais des Archanges. Jésus quant à lui est tout simplement une âme « extraterrestre » venu aider l’humanité à l’époque. 

  1. P193, Seriez-vous une gameuse ?

Pas du tout ! Je n’ai jamais aimé ça ! J’apprécie les jeux de société où l’on partage de bons moments en famille ou entre amis. J’aime le contact direct avec les personnes.

  1. P338 « Toutes les femmes aiment les clichés ! », pardon, mais l’affirmation n’est-elle pas un peu cliché 😉 ?

C’est ma manière de dire avec humour à tous les hommes que rien qu’une belle action faite avec Amour n’est « too much » pour une femme. Clichés, trop clichés…et si on arrêter de croire et de sa poser la question est-ce que j’en fait trop ? Agir avec son âme est toujours juste, si la personne en face ne le comprend pas alors ce n’est pas la bonne ! Si c’est juste pour vous alors c’est juste pour votre amour véritable. 

  1. P365, Quid de Moïse, Bouddha et Mohamet ? est-ce un choix délibéré de ne pas les citer alors que vous citez Jésus ?

Comme je vous expliquais précédemment, mon roman reflète mon expérience personnelle, et ce jour-là je n’ai malheureusement pas eu la chance ni de les voir, ni de les rencontrer. Mais je peux vous avouer avoir eu cette chance un peu plus tard, ainsi que d’autres « Dieux » de religions même plus anciennes. Mes rencontres avec toutes ces âmes ont été toutes aussi surprenantes les unes que les autres car elles dégagent une énergie particulière.

  1. P373, « C’est lorsque Dieu créa Marie-Madelaine, une personne mi-homme, mi-ange, mais pourquoi l’avoir choisi comme mère de Dieu », dans le récit, qui est Marie-Madeleine par rapport à la Vierge Marie du Second Testamen ?

Pour moi, je pense que c’est la même âme mais là encore ce n’est que ma vérité.

  1. D’où vous vient le nom des planètes (P-Chiffre-chriffre), et y a-t-il un message caché dans leurs noms ?

Ce sont tout simplement les noms utilisés sur le vaisseau spatial Galion à l’époque de mes voyages.

  1. De toutes les influences que j’ai cité à la fin de ma critique, aimeriez-vous en rajouter d’autres, que je n’aurais pas évoqué ?

Je tiens à vous remercier pour vos questions car à ce jour vous êtes la première personne à me demander d’où vient mon inspiration. Vous me permettez de lever le voile sur ce roman me permettant de dire qu’il est le reflet de mon histoire.

Je voudrais rajouter de ce fait, que le but de mon roman est d’ouvrir les consciences à un « possible ». Je partage mon vécu et les informations que j’ai afin d’aider les personnes à trouver plus de paix, d’Amour et de bienveillance en eux. Retrouver l’Amour de SOI, car c’est la seule façon de sauver l’espèce Humaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.